Compte-rendu du pique-nique à l’Escale Borely le 23 juillet

Table d'information et dégustation

À Marseille, c’est bien connu, ce bon vieux Mistral a la réputation de rendre effarouchés et casaniers les habitants de notre ville.

Et le Mistral était plus que vif et facétieux ce samedi 23 juillet !

Il n’a pourtant pas réussi à morfondre délégation, membres (une trentaine au total) de l’Association Végétarienne de France et invités, bien décidés à se réunir pour un pique-nique qui se voulait bien sûr convivial, mais aussi militant.

Sur la petite partie de plage directement à la gauche de la grande roue, qui elle trône en pleine Escale Borely, de grandes nappes ont été installées sur le sable pour la pure convivialité ; deux tables ont été également dressées en bordure de la plage et d’un chemin de promenade, l’une faisant office de stand informatif de l’association, l’autre servant à disposer les diverses préparations culinaires confectionnées par l’ensemble des participants et destinées (entre autre) à la dégustation aux passants.

Tartes aux poireaux, mini burgers, tian d’aubergines, houmous façon hot et verdurée, pain aux olives, cake au tofumé et pignons de pin, pâté végétal, tapenade d’olives vertes et purée d’amande, riz colombien à la noix de coco râpé, fruits et jus frais (dont un fameux jus de « Lulo » (prononcer « loulo ») aux saveurs très exotiques, fines et sucrées), etc. Le tout entièrement végétalien !

Et là… Belle surprise !

Sur le peu de passants se promenant en cette soirée très très ventue, nombreux parmi le peu, interpellés par la grande banderole déployée, puis alléchés par la multitude de plats à l’invitation évidente au voyage en terre végétarienne, ont stoppé leur course contre le vent, pour discuter, poser foultitude de questions, émettre des avis (et notamment positifs sur la remise en question de la nécessité de la consommation de produits animaux pour l’alimentation), prendre des renseignements (en particulier sur le point « crucial » des carences), laisser leurs coordonnées et bien sûr… Goûter aux mets alternatifs, les papilles en totale surprise des excellentes saveurs découvertes, le sourire en bouche et le regard perché sur un « autrement, bien sûr, pourquoi pas, ce serait bien de ».

Ce pique-nique, finalement ajusté brillamment à la force du temps, s’est révélé plus militant, porteur de conviction et de motivation décuplée, que nous ne l’avions probablement tous espéré.

La convivialité ne fut cependant absolument pas écartée.

Le plaisir de nous retrouver, les nouvelles rencontres, les quelques baignades dans les grandes vagues pour deux téméraires, les discussions à bâtons rompus, les idées mises en commun et les rires… Les fous-rires même, furent au rendez-vous… Jusque tard dans la nuit… La Lune, étant notre amie, bien décidée elle aussi à se montrer comme un magnifique lampion qui éclairait les activités d’une petite troupe en pleine forme et vie !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *